© 2017

Saline royale - 2015Up ↑

LES BARRIÈRES DE PARIS

 

L’enceinte des fermiers généraux autour de paris était ponctuée, dans le projet de Ledoux, par 55 barrières, ou pavillons d’octroi, tous différents et tous monumentaux. Inspirés des Propylées grecs, ils avaient pour point commun des colonnes massives, des péristyles et des murs à l’appareil puissant, et plusieurs d’entre eux déclinent de structure de la villa Rotonda de Palladio. Le pavillon de Monceau, inspiré, lui, du Tempietto de Bramante (1444/1514) fait partie, avec ceux de l’actuelle place Denfert-Rochereau, de la Villette et de la place de la Nation, des quatre bureaux d’octroi toujours visibles aujourd’hui.

×
LE CHÂTEAU DE BENOUVILLE

 

Le Château de Bénouville, parvenu presque intact jusqu’à nous, aura été pour Ledoux un édifice majeur sur lequel il ne cessera de poursuivre sa démarche novatrice  et reste le témoignage le plus significatif et le plus prestigieux de cette nouvelle approche de l’architecture.

 

Situé près de Caen entre mer et campagne, construit pour le Marquis de Livry, Ledoux adopte ici un parti architectural plus dépouillé. Pour les deux façades, côté cour comme côté jardin, des colonnes ioniques colossales embrassent les travées centrales sur trois niveaux et sont surmontées de guirlandes qui s’attachent aux chapiteaux.

×
L'HÔTEL GUIMARD

 

Un temple de Terpsichore – Muse de la Danse – cadeau du Maréchal de Soubise à la 1ère danseuse de l’Opéra, Mademoiselle Guimard, l’une des plus célèbres courtisanes de l’époque.

 

Construit dans le quartier de la Chaussée d’Antin, entre cour et jardin, c’est un Hôtel de plan compact, un simple cube, enserré latéralement de deux murs mitoyens. Le portail est en hémicycle et cul-de-four voilé de colonnes ioniques. Le plan se distingue par la libre asymétrie de la conception intérieure dont les espaces ovales et rectangulaires se soudaient par des raccords tangentiels qui laissaient entre eux des réduits utilisés comme penderies, placards, dessertes.

 

Au centre de l’habitation, le jardin d’hiver et la salle à manger recevaient un éclairage vertical par des lanterneaux vitrés. L’Hôtel était accessible par un passage d’entrée avec de chaque côté écuries et remises. Au-dessus de ce passage, Ledoux avait aménagé  un théâtre « installé », l’un des premiers que l’on pouvait trouver chez un particulier.
La salle ovale était enveloppée d’une colonnade à l’imitation du Théâtre Olympique de Palladio à Vicenze . Le nombre de places obtenu dans un si petit espace étonna les contemporains de Ledoux.

 

×
LE THÉÂTRE DE BESANÇON

 

« Le théâtre doit être plus large, plus vaste que l’espace qui contient les spectateurs : c’est la véritable place des illusions magiques de la scène » in l’Architecture considérée sous le rapport de l’Art, des Mœurs et de la Législation, 1804.

 

Au XVIIIème siècle, Besançon est une ville de garnison d’environ 32OOO habitants qui ne possède pas de théâtre. Vers 177O, une  rénovation de la ville est envisagée ainsi que la construction d’un vrai théâtre. Ledoux fut retenu sur ce projet grâce aux bonnes relations qu’il entretenait avec M. de la Coré – Intendant de la Province – ainsi qu’avec le Gouverneur, le Maréchal de Duras.

 

 

×
L'HÔTEL THÉLUSSON

 

Cet hôtel fut bâti en 1778 pour la veuve du banquier genevois Tobie Thélusson dans le quartier de la Chaussée Dantin, aux limites de Paris. L’arche monumentale de l’entrée, à demi-ensevelie, domine un jardin pittoresque en creux, lui-même prolongé par une grotte qui tenait lieu d’entrée.

 

Elle est dominée par l’habitation qui présente un avant-corps circulaire ou était logé un salon ovale. Les colonnes corinthiennes du péristyle sont clairement inspirées du petit temple italien de Tivoli.  Cette architecture théâtrale eut un énorme succès auprès du public au point qu’on délivra des billets pour le visiter…

 

 

 

×
LA VILLE IDÉALE DE CHAUX

 

Après la révolution, Ledoux a imaginé à partir de la saline « les projets d’une ville avec les accroissements dont elle était susceptible ». A la périphérie de cette cité idéale circulaire s’élèvent des bâtiments publics et privés et vers son centre convergent de larges avenues plantées d’arbres. Cette ville s’inscrit dans une tradition de villes utopiques entamée au XVè siècle par Filarète (1400/1469 ) et que des architectes contemporains, comme Boullée et Lequeu, ont également poursuivie.

 

 

 

 

×
LES ORIGINES DU SEL

 

La première salle est consacrée aux origines du sel.
Telle un voyage à travers les paysages du sel, elle présente les différents aspects sous lesquels on peut le trouver à l’état naturel.

 

 

 

 

×
PRODUCTION DE SEL

 

La question de la production du sel par l’homme est développée dans la seconde salle. À l’aide d’une présentation iconographique variée, le public y découvre toutes les techniques de production du sel, depuis le lessivage des terres salées en Afrique jusqu’au développement des techniques minières en Europe. On y comprend à la fois l’organisation et le fonctionnement d’un marais salant et le développement de la production du sel par cuisson de la saumure.

 

 

 

 

×
LA SALINE ROYALE

 

La troisième salle recentre ensuite la problématique de l’exposition autour de la Saline d’Arc-et-Senans, avec une pièce entièrement dédiée à son histoire, de sa création en 1774 à sa fermeture en 1895. Documents d’archives à l’appui, on y découvre le fonctionnement de son saumoduc qui la reliait à Salins-les-Bains  et de son bâtiment de graduation, ou encore le lien qui l’unit à la Forêt de Chaux, mais aussi quelques éléments sur la vie économique et ouvrière du site

 

 

 

 

×
ROUTES ET COMMERCES DU SEL

 

Avec la quatrième salle, consacrée aux routes et commerces du sel, l’exposition reprend une dimension internationale, puisqu’elle propose au public de suivre les chemins du sel, pour découvrir les différences de mesure, de conditionnement et de transport de ce précieux produit d’un continent à l’autre.

 

 

 

 

×
LES VALEURS DU SEL

 

La cinquième salle, intitulée « Le sel, or blanc », présente plus largement le rôle du sel dans l’histoire, de l’Antiquité où il était utilisé comme monnaie, à la marche du sel de Gandhi dans les années 30. Elle insiste évidemment sur le lien entre sel et impôt, en expliquant succinctement l’histoire de la gabelle, sa dimension injuste et les réactions qu’elle a provoquées dans la population.

 

 

 

 

×
LES USAGES DU SEL

 

Enfin, la sixième et dernière salle clôt l’exposition en présentant les usages du sel et ses symboles passés et présents, qu’il s’agisse de son utilisation comme conservateur alimentaire ou des facultés que les croyances populaires lui attribuent. On y apprend grâce aux images et aux objets que le sel était utilisé à la fois par les cuisiniers, les bouchers et les poissonniers, par les agriculteurs et les tanneurs, mais aussi par les alchimistes et les médecins, ou par l’industrie chimique qui, aujourd’hui, produit du carbonate, du bicarbonate de soude ou de la soude caustique par électrolyse. L’ensemble de l’exposition contribue ainsi à mieux comprendre ce sel que l’on retrouve quotidiennement sur notre table.

 

 

 

 

×
LISTE DES PARTENAIRES 2014

 

> Bois Service Valorisation – Cybois
> DIAGER
> Ernest Turc Productions SAS
> BOUTET HORTICULTURE
> Jardin Botanique de la Ville et de l’université de Besançon
> Jardin du Luxembourg
> Société Nouvelle des PEPINIERES et ROSERAIES GEORGES DELBARD SAS
> JARDIVAL  SARL
> JURACOLOR
> Jura Textiles
> La Corderie Royale
> Ferme du Creux vincent
> La Ferme de Sainte Marthe
> Les Jardins du Désert
> LISADOU  -Groupe Terre Comtoise-
> Mairie d’Arbois [Espaces Verts]
> Mairie de Besançon [Espaces verts]
> Mairie de Saint Vit [Espaces Verts]
> Mairie de Salins-les-Bains [Espaces Verts]
> YELMINI ARTAUD SAS
> Musée Gallo-Romain de Lyon Fourvière
> Office National des Forêts
> OSERAIE DE France
> Pacotte Dominique SARL
> Parc de Wesserling
> Pateu et Robert
> (Pepinières de Marnay) – SARL Pépinières Marnaysiennes
> EARL PEPINIERES DUCHESNE
> Pepinières Guillaume
> Pierre Mureuse de Bourgogne
> EURL SCIERIE MOYNE
> SOMEGA
> Wienerberger S.A.S.-Koramic
> MOTA GOMES José
> PERCIER Jean-Luc
> Les Jardins de Fraîche-Comté (KOKOPELLI)
> Frêt Express
> CUENOT Roger (SAS)
> PEVESCAL
> COMMERCON
> Nicolas SALAGNAC
> Fondation EDF – Délégation Régionale Franche-Comté
> ALCG
> Jura tri
> BORIS JOLLIVET
> Acorus
> Herberie Jurassienne – G.A.E.C. « AUX P’TITS BONHEURS
> Elan
> Patrick genty
> Christine Causera

×
LES PARTENAIRES DE LA LIBRAIRIE

 

> Centre Régional du Livre – Franche-Comté

> Accolad

> Bibliothèques d’Arc et Senans

> Maison de l’architecture de Franche-Comté

×
NOS PARTENAIRES

 

– Pavillon des Sciences, Montbéliard [ateliers scientifiques]
– Marie-Cécile Casier, Besançon [ateliers arts plastiques]
– Association Asphodèle, Paris [ateliers philosophiques]
– Gaja Maffezzoli, Paris [ateliers arts sonores].
– Education Nationale
– Délégation Académique à l’Action Culturelle
– Union régionale des Francas
– Direction Régionale des Affaires Culturelles de Franche-Comté
– Direction Générale des Patrimoines
– Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Franche-Comté
– CCAS de Besançon
– CASNAV
– Site migrations
– Syndicat Intercommunal du Pays de Quingey
– Groupe scolaire « le petit prince » d’Arc et Senans
– Musée de l’histoire de l’immigration
– Caisse des dépôts et de consignation Franche comté
– Association D.E.F.I. Bois de Mouchard

×
NOS TARIFS 2017

 CHAMBRE

> Individuelle : 84 € T.T.C.
> Chambre double / Twin : 113 € T.T.C.
> Chambre triple : 135 € T.T.C.

En avril et en mai 2017 : 10% offerts sur la 2e nuit
En juillet et en août 2017 : 10% offerts sur la 2e nuit du lundi au jeudi et 20% sur la chambre lors d’un séjour du dimanche au jeudi.

RESTAURATION

> Petit-déjeuner – Par personne : 10 € T.T.C.


TAXE DE SÉJOUR

> Par nuit et par personne : 1 € T.T.C.

×
OFFICES DU TOURISME

 

> Office de Tourisme d’Arbois

> Office de Tourisme d’Arc et Senans

> Office du Tourisme de Salins-les-Bains

> Office de Tourisme de Dole

> Office de Tourisme de Besançon

> Doubs Tourisme

> Jura Tourisme

 

×
AUTOUR DU SEL

VISITE GUIDÉE DE L’EXPOSITION « HISTOIRES DE SEL » :

L’atelier sensoriel est précédé d’une visite guidée de l’exposition « Histoires de Sel ».
Le guide vous présente l’histoire et le fonctionnement d’une saline au XVIIIème siècle et vous accompagne sur les traces de l’or blanc, depuis ses origines, sa production, son commerce, ses usages et ses valeurs jusqu’à nos jours.

Durée : 1 heure – Base 50 personnes : 90€ TTC

 


 ATELIERS SENSORIELS SUR LE SEL AU CHOIX

> Les sels du monde

L’atelier débute par une présentation de différents sels gemmes (sel bleu saphir de Perse, sel rose d’Himalaya, sel de l’azalai…) Ensuite, le visiteur découvre différents états du sel : saumure, fleur de sel, sel pyramidal de chypre et sel creux de Maldon et teste leur richesse gustative et leurs différentes textures.

> L’usage du sel dans la cuisine

Le sel a toujours occupé une place importante dans l’alimentation non seulement pour son goût mais aussi parce-que le corps ne saurait s’en passer. L’atelier vise à apprendre à saler selon ses besoins au travers de dégustations et se termine par un jeu de saveurs autour du salé-sucré

Durée : 1 heure – Base 20 personnes : 31€ TTC/personne
Tarif forfaitaire : 635€TTC groupe inférieur à 20 personnes

×
AUTOUR DE L'ARCHITECTURE


DÉCOUVERTE DE LA SALINE

Un guide conférencier vous présente les 11 bâtiments, lieux d’habitation et de travail des ouvriers du sel, vous commente l’exposition « Histoires de sel » avant de vous faire découvrir la vie et l’oeuvre de Ledoux.

MUSÉE LEDOUX

Un guide conférencier vous retrace la vie de l’architecte, son oeuvre bâtie et ses projets de Cité idéale au travers des 57 maquettes du musée Ledoux, seul musée d’Europe consacré à un architecte.

 Durée : 1 heure – Base 50 personnes : 90€ TTC

VOLS EN MONTGOLFIERE

Un baptême de l’air au départ d’Arc-et-Senans, ce qui offre une vue exceptionnelle du monument inscrit sur la Liste du patrimoine mondial par l’UNESCO.

Vol captif depuis l’intérieur de la Saline
Durée : 1 heure – Base 50 personnes : 350€ TTC

Vol libre
Durée : 30 minutes – Base 12 personnes : 80€ TTC/personne
De mars à octobre

×
AUTOUR DES JARDINS

VISITE GUIDÉE DU FESTIVAL DES JARDINS

Promenade guidée dans les jardins répartis à l’arrière des différents bâtiments de la Saline et présentation de la thématique annuelle du festival des jardins.

Durée : 1 heure – Base 50 personnes : 90 €TTC 

LAND ART

> Présentation du mouvement, des artistes et de quelques oeuvres : 20 mn – En salle, projection d’un diaporama accompagné d’un exposé

> Explication du projet et répartition en groupe : 10 mn – Le but de l’activité est de réaliser une oeuvre collective sous forme d’installation sculpturale en prenant en compte l’espace attribué, les matériaux mis à disposition et en ayant une vision globale de la réalisation finie.

> Réflexion et concertation de chaque groupe sur la forme et la façon de réaliser l’installation : 15 mn – Ébauche de proposition sur papier, croquis et choix des matériaux.

> Réalisation, mise en place et finition : 1h00 – Chaque participant doit contribuer à l’équilibre et l’harmonie de l’installation finale en prenant en compte les éléments déjà mis en place.

Appréciation finale et collective des réalisations : 15 mn – Échanges sur le rendu de l’installation dans son environnement et sur la perception qu’elle provoque.

Durée : 2 heures – Base 15 personnes : 650 € TTC
Pendant le Festival des jardins de mi-juin à mi-octobre.

TEAM-BUILDING

Idéal pour créer un esprit de groupe, les équipes enchaînent une succession d’épreuves sportives, ludiques et cérébrales qui font appel aux compétences de chacun. Des défis simples et amusants qui permettent aux participants de créer des liens en faisant preuve de réflexion, de rapidité et surtout de bonne humeur pour obtenir un maximum de points.
Les participants, répartis par équipe de 8 évoluent sur différentes épreuves. Munis d’un plan de la Saline royale et d’une feuille de route, ils doivent effectuer différentes épreuves d’adresse, de rapidité et de construction. L’équipe qui a cumulé le plus de points est déclarée victorieuse.

Durée et tarif : sur mesure

×
AUTOUR DES SCIENCES ET DES ARTS

APÉRO-PHILO

Avec un philosophe expérimenté dans l’animation des débats coopératifs, les participants vivront un intense moment de dialogue philosophique, dans un de nos salons ou dans les jardins. Nul besoin d’avoir lu Kant ou Platon, le café philo donne l’occasion, dans une ambiance ludique, dynamique et pleine de rebondissements, de penser ensemble une question de fond choisie par les participants, que leur inspire le lieu, le moment. Avec quelques repères simples de méthode, chacun pourra s’étonner des idées des autres, approfondir les siennes, déconstruire quelques préjugés, se questionner et découvrir un vrai plaisir de penser sans chercher à convaincre. C’est un temps fort de ressourcement personnel et de cohésion d’équipe dont les conséquences durent longtemps après.

Durée : 2 heures – Base 15 personnes : 1500 € TTC

THÉÂTRE ET MANAGEMENT

Notre Ambition : utiliser le théâtre comme vecteur de développement collectif et individuel.
Convaincu que le théâtre et ses techniques sont des leviers puissants TEM a développé une méthode innovante à partir des nouvelles techniques d’animation en pédagogie et le théâtre notamment d’improvisation. Par le théâtre vivant, le stagiaire devient un observateur privilégié, il est transporté dans sa réalité, il voit, ressent des situations qui ne lui sont pas étrangères et auxquelles il est parfois confronté. Au travers des valeurs d’écoute et d’acceptation qu’il véhicule, le théâtre d’improvisation représente un véritable vecteur de développement personnel. Pour certains, il représentera le moment ludique au cours duquel se défouler, apprendre et rire. Pour d’autres il permettra de développer la confiance en soi, l’aptitude à la prise de parole, la créativité et bien d’autres choses encore qui ont des répercussions dans la vie de tous les jours.

LES ATELIERS

Le contenu des ateliers vise à faire progresser les participants simultanément sur les trois piliers que sont l’interprétation, l’écoute et la construction, avec ou sans l’objectif de se produire en public. Au travers des valeurs d’écoute et d’acceptation qu’il véhicule, le théâtre d’improvisation représente un véritable vecteur de développement personnel. Pour certains, il représentera le moment ludique au cours duquel se défouler, apprendre et rire. Pour d’autres il permettra de développer la confiance en soi, l’aptitude à la prise de parole, la créativité, et bien d’autres choses encore qui ont des répercussions dans la vie de tous les jours.

Durée : 3 heures – Base 15 personnes : 400 € TTC
Les spectacles improvisation
4 à 5 improvisateurs, un thème, un décor
Durée : entre 45 et 90 minutes (d’improvisation endiablée !) – entre 600 et 1200 € TTC

 QUATUOR ET MANAGEMENT : OSEZ L’ÉMOTION !

 Les musiciens sont, plus que jamais, partie prenante de l’aventure entrepreneuriale dans un contexte, certes, difficile. Néanmoins, beaucoup d’entreprises osent faire le choix d’un management différent, plus sensible et plus humaniste. Voici un ensemble d’éléments dans lesquels vous pourrez choisir ceux que vous souhaitez communiquer à vos clients. Les musiciens interviennent sous trois formats différents : une durée de 2h est le minimum conseillé (2h30 idéal) afin de respecter la progression « crescendo » de la prestation. Elle permet de développer, au moyen de la métaphore musicale et d’outils participatifs particulièrement interpellant, les différents aspects du « mieux travailler ensemble ». Le but est de provoquer par le détour, des questionnements, des évolutions, voire des changements de fonctionnement à titre individuel et collectif.
Ils interviennent également sur 1/2 journée (avec par exemple, la création collective d’une chanson ou la production d’un « vrai » concert) ou sur une journée complète qui sera alors une alternance de séquences quatuor et d’espaces de réflexion, débattus en ateliers. Ce dernier format est monté « à la carte » pour le mettre bien en phase avec les objectifs du séminaire.

Durée de 2h30, sous un format de conférence interactive : 9 750 euros HT*
Durée d’une demi-journée (environ 4h) avec la conférence, création chanson ou moment de concert : 11 050 euros HT*
Durée 1 journée complète : montage spécifique « sur mesure » – 12 350 euros HT*

*Hors frais de déplacement

 

×
AUTOUR DU TERROIR

VOYAGE AU COEUR DES VINS DU JURA

Le jura est l’un des plus petit vignoble de France, propose une variété de vins très importants, autour de quatre appellations : Arbois, Château-Chalon, l’Étoile et Côtes du Jura. Le jura symbolise à merveille l’harmonie des cépages, des terroirs locaux et du savoir-faire des viticulteurs de quoi ravir tous les amateurs de vin. Notre sommelier vous invite à les découvrir au cours d’une présentation œnologique lors de l’apéritif accompagnement : dés de comté, pain aux noix, cake maison, autour de différentes formules :

> Forfait classique 30 min (poulsard, chardonnay, assemblage, savagnin) : 7€ TTC/ personne

> Forfait découverte 45 min :

     – En blanc et rouge (poulsard, trousseau, chardonnay, assemblage, savagnin) : 9€ TTC/ personne
     – En blanc et douceur (chardonnay, assemblage, savagnin, macvin) : 9€ TTC/ personne

> Forfait prestige 1h : (poulsard trousseau, chardonnay, assemblage, savagnin, vin jaune, macvin) : 11€ TTC/ personne

Si toutefois, vous souhaitez une soirée harmonie des mets et des vins, le forfait se fait sur mesure au gré de vos envies. 

×
CHRISTIAN CLERC-GIRARD

 

Responsable communication France de SOLVAY

 

« Solvay est partenaire de la Saline depuis près de 15 années. Notre rencontre avec Arc et Senans nous a permis également de bénéficier d’un lieu prestigieux pour accueillir à plusieurs reprises nos clients, notre personnel et nos dirigeants au cours de réunions de travail, séminaires et moments festifs. »

 

×
TÉMOIGNAGE - SOLVAY

 

Responsable communication France de SOLVAY

 

« Solvay est partenaire de la Saline depuis près de 15 années. Notre rencontre avec Arc et Senans nous a permis également de bénéficier d’un lieu prestigieux pour accueillir à plusieurs reprises nos clients, notre personnel et nos dirigeants au cours de réunions de travail, séminaires et moments festifs. »

 

×
CLAUDINE ROLLAND

 

Chargée de l’événementiel, APRR

 

« Un lieu unique, un cadre exceptionnel, une écoute attentive à chaque instant, de multiples possibilités et un savoir-faire irréprochable. Autant d’ingrédients réunis pour concocter un événement inoubliable ! »

 

 

×
JEAN-MARIE BASSINET

 

Directeur Adjoint chargé de la formation, Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT)

 

« L’ensemble des participants du séminaire interrégional organisé à la Saline royale a exprimé un niveau élevé de satisfaction sur la qualité des prestations mises en œuvre : un accueil personnalisé et chaleureux, une salle de conférence très bien équipée et un personnle technique très compétent, une salle de restauration à l’ambiance appréciée par les convives, une visite guidée très intéressante avec un accompagnement de haut niveau, un hébergement jugé de quallité. »

 

 

 

×
OLIVIER FOURNIER

 

Directeur Général Hermès Maroquinerie Sellerie

 

« Comme pour la maison Hermès, la Saline royale d’Arc et Senans s’inscrit dans le temps et témoigne d’une histoire sans laquelle il n’y aurait pas de création contemporaine. Lieu d’industrie et de culture, son architecture « parlante » constitue un cadre rêvé pour se ressourcer, réfléchir, travailler en équipe. La restauration entreprise à la Saline lui permet de bénéficier de tous les équipements indispensables et d’un hébergement moderne pour réussir un séminaire ou un événement plus important. Utopie architecturale, devenue référence architecturale, la Saline est un magnifique écrin qui mérite son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO. »

 

 

 

 

×
MARIE-FRANÇOIS CHEVALLIER-LE-GUYADER

 

Directrice de l’Institut des hautes études pour la science et la technologie

 

« Depuis 2006, l’IHEST réunit pour leur session d’intégration des responsables de haut niveau de tous les secteurs de la société, entreprises, administrations, établissements de recherche, etc. Pendant trois ou quatre jours ils sont quasiment coupés du monde, invités à faire connaissance entre eux, et à se plonger dans une réflexion philosophique, historique, scientifique. »

« Chaque année à la Saline, lieu inspirant, propice à la concentration et au décentrement intellectuel, accompagne notre groupe d’auditeurs. Cette année encore, la Saline et ses jardins ont aidé nos auditeurs à questionner les notions de Progrès et d’innovation, la relation avec le temps et le rôle des utopies. Les commentaires de nos auditeurs soulignent combien la magie du lieu participe au succès de la constitution rapide de complicité au sein de la promotion. »

 

 

 

 

 

×
VISITE GUIDÉE AVEC UN GUIDE CONFÉRENCIER

 

« Découverte de la Saline royale »

Langue : FR

 

Un guide conférencier vous présente les 11 bâtiments, lieux d’habitation et de travail des ouvriers du sel, vous commente l’exposition « Histoires de sel » avant de vous faire découvrir la vie et l’œuvre de Ledoux

 

Durée : 1 heure
D’avril à octobre : tous les jours (horaires : nous consulter)
De novembre à mars : uniquement le weekend et pendant les vacances scolaires (horaires : nous consulter).
Rendez-vous à l’accueil-billetterie du monument.

 

 

 

 

 

 

×
VISITE AUDIO-GUIDÉE

Langue : FR / EN / DE

Ce parcours audioguidé vous permet de découvrir l’histoire de la Saline, à votre rythme, par différents niveaux de commentaires.

Durée : 
de 30 minutes à 1h30.
En location à l’accueil-billetterie du monument.

 

 

 

 

 

 

 

×
VISITE AUDIO-GUIDÉE POUR LES ENFANTS / RADIO-FANTÔME

Langue : FR

Le fantôme de Claude-Nicolas Ledoux revient à la Saline pour faire découvrir le site aux enfants, à la rencontre de l’histoire de la manufacture et du Professeur Sel.

 

Durée : 1 heure.
En location à l’accueil-billetterie du monument.

 

 

 

 

 

 

 

×
TARIFS ET AIDES À LA VISITE

DROIT D’ENTRÉE

 De novembre à mai :

> Adulte : 8.80 €
Jeunes de 16 à 25 ans : 6 €
> Enfants de 6 à 15 ans : 4.5 €
> Enfants de moins de 6 ans : gratuit
> Étudiants, chômeurs, minima sociaux, handicapés : 6 €
> Tarif réduit (se renseigner) : 7.50 €
>Abonnement annuel à partir de 18,50€
Plus d’informations sur les abonnements

De juin à octobre :

> Adulte : 9.80 €
Jeunes de 16 à 25 ans : 6.60 €
> Enfants de 6 à 15 ans : 5.00 €
> Enfants de moins de 6 ans : gratuit
> Étudiants, chômeurs, minima sociaux, handicapés : 6.60 €
> Tarif réduit (se renseigner) : 8.30 €
>Abonnement annuel à partir de 18,50€
Plus d’informations sur les abonnements

 

AIDE A LA VISITE

 > Visite commentée, audio-guide, parcours audioguidé pour les enfants : 2.20 €

> Application smartphone (disponible sur App store et Google Play) : 1.99 €

> Carnet d’aide à la visite : 3,00 €

> Jeu-parcours pour enfant : 2.00 €

> Parcours IPad : 5.00 €

 

×
ÉGALEMENT EN VENTE À LA SALINE

> MUSEUMS PASS MUSÉES

Accès libre et illimité dans 230 musées, châteaux, jardins et cloîtres en France, en Allemagne et en Suisse.

museum

 

> BILLET JUMELÉ SALINE ROYALE / PAYS DE COURBET

Untitled-11-300x117

 

> LE SAVIEZ-VOUS ?

Sur présentation de votre billet d’entrée de la Grande Saline de Salins-les-Bains, vous bénéficiez d’une réduction à la Saline royale.

logo_saline

×
AUDIO-GUIDE POUR TÉLÉPHONES PORTABLES APPLE ET ANDROÏD

 

Langue : FR / EN / DE

 

Vous avez un iPhone ou un smartphone équipé d’Android et vous souhaitez garder un souvenir de votre visite à la Saline royale d’Arc et Senans ?L’application Saline royale vous permet de découvrir  la Saline d’Arc et Senans, manufacture royale du XVIIIe siècle, conçue par l’architecte Claude Nicolas Ledoux et vous propose toutes les informations pratiques pour préparer votre visite.

 

Pour télécharger l’application, cliquez sur les liens ci-dessous :
Application Iphone
Application Android

 

À SAVOIR

Le téléchargement de cette application est possible sur place à la Saline royale, à l’accueil-billetterie du monument en vous connectant au réseau Wi-Fi « Saline royale ».

×
DÉCOUVERTE DE LA SALINE

 

Durée de la visite : 1h
Tarif de la visite en français : 90€ pour le groupe ( maximum 50 personnes ).
Tarif en langue étrangère ( anglais ou allemand ) 110€/groupe ( maximum 50 personnes ).

 

Pour le confort et la qualité de visite, il est recommandé de réserver un guide pour 25 personnes.
Le droit d’entrée est à ajouter à cette prestation.

×
HISTOIRES DE SEL

 

Durée de la visite : 1h

Tarif de la visite en français : 90€ pour le groupe.( maximum 50 personnes ).
Tarif en langue étrangère ( anglais ou allemand ) : 110€/groupe ( maximum 50 personnes ).

 

Pour le confort et la qualité de visite, il est recommandé de réserver un guide pour 25 personnes.
Le droit d’entrée est à ajouter à cette prestation.

 

×
CLAUDE NICOLAS LEDOUX - SA VIE, SON OEUVRE

 

Durée de la visite : 1h
Tarif de la visite en français : 90€ pour le groupe ( maximum 50 personnes ) .
Tarif en langue étrangère ( anglais ou allemand ) : 110€/groupe ( maximum 50 personnes ).

 

Pour le confort et la qualité de visite, il est recommandé de réserver un guide pour 25 personnes.
Le droit d’entrée est à ajouter à cette prestation.

 

×
LE FESTIVAL DES JARDINS

 

Durée de la visite : 1h
Tarif de la visite en français : 90€ pour le groupe (maximum 50 personnes).

 

Pour le confort et la qualité de visite, il est recommandé de réserver un guide pour 25 personnes.
Le droit d’entrée est à ajouter à cette prestation.

×
LES RENDEZ-VOUS DU SEL

 

La Saline royale organise une journée découverte avec le matin la visite des salines de Salins les Bains et l’après midi la visite de la saline royale d’Arc et Senans. Les guides conférenciers analysent les liens entre les deux sites, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Nous vous proposons de construire cette journée autour d’une démarche pluridisciplinaire en 4e en Histoire ( administration royale, fiscalité, cahier de doléances, industrialisation) et en Sciences de la Vie et de la Terre (interactions entre les roches, l’eau, l’air,  la végétation et l’action humaine). Une approche similaire peut fonctionner en 1ere en Histoire et en Lettres.

 

Tarifs : 11€/élève. (maximum 50 personnes) .
Pour le confort et la qualité de visite, il est recommandé de réserver un guide pour 25 personnes.
Un accompagnateur gratuit pour 10 élèves.

 

×
LES RENDEZ-VOUS DU SEL ET DE LA FORÊT

 

La Saline royale organise une journée découverte avec le matin la visite de la forêt de Chaux et l’après midi la visite de la Saline royale d’Arc et Senans.

 

Le sel et la forêt ont joué un rôle primordial dans l’histoire de la Franche–Comté. C’est pour résoudre la question du combustible qu’une nouvelle saline se construit en bordure de forêt de Chaux à la fin du XVIIIème siècle. Elle vient s’ajouter aux  forges et aux verreries qui utilisaient déjà le bois de ce massif considéré comme inépuisable à l’époque.

 

Nous vous proposons de construire cette journée autour d’une démarche pluridisciplinaire en 5e en Histoire ( défrichement, usages communautaires ) et en Sciences de la Vie et de la Terre ( écosystème forestier, évolution des paysages ). Cette approche fonctionne aussi en 6eme ( éducation à l’environnement ) et en 2nde ( transformation des milieux par les hommes ).

 

Tarif : 15€/élève  (maximum 50 personnes) .
Pour le confort et la qualité de visite, il est recommandé de réserver un guide pour 25 personnes. Un accompagnateur gratuit pour 10 élèves.

 

 

×
DÉCOUVERTE DE LA SALINE ROYALE

 

Durée de la visite : 1h

Un guide conférencier vous présente les 11 bâtiments, lieux d’habitation et de travail des
ouvriers du sel, vous commente l’exposition « Histoires de sel » avant de vous faire découvrir
la vie et l’œuvre de Ledoux.

 

 

 

×
HISTOIRES DE SEL

 

Durée de la visite : 1h

 

Un guide conférencier vous présente l’histoire et le fonctionnement d’une saline au XVIIIème siècle et vous accompagne sur les traces de l’or blanc, depuis ses origines, sa production, son commerce, ses usages et ses valeurs jusqu’à nos jours.

 

 

 

 

×
CLAUDE NICOLAS LEDOUX - SA VIE, SON OEUVRE

 

Durée de la visite : 1h

 

Un guide conférencier vous retrace la vie de l’architecte, son œuvre bâtie et ses projets de Cité idéale au travers des 57 maquettes du musée Ledoux, seul musée d’Europe consacré à un architecte.

 

 

 

 

 

×
VISITES GUIDÉES

 

L’atelier sensoriel est précédé d’une visite guidée de l’exposition « Histoires de sel » :
Le guide vous présente l’histoire et le fonctionnement d’une saline au XVIIIème siècle et vous accompagne sur les traces de l’or blanc, depuis ses origines, sa production, son commerce, ses usages et ses valeurs jusqu’à nos jours.

 

 

 

 

 

 

×
ATELIERS SENSORIELS SUR LE SEL

 

> LES SELS DU MONDE
L’atelier débute par une présentation de différents sels gemmes (sel bleu saphir de Perse, sel rose d’Himalaya, sel de l’azalai…).
Ensuite, le visiteur découvre différents états du sel : saumure, fleur de sel, sel pyramidal et sel creux et teste leur richesse gustative et leurs différentes textures.

 

> L’USAGE DU SEL DANS LA CUISINE
Le sel a toujours occupé une place importante dans l’alimentation non seulement pour son goût mais aussi parce que le corps ne saurait s’en passer. L’atelier vise à apprendre à saler selon ses besoins au travers de dégustations et se termine par un jeu de saveurs autour du salé-sucré.

 

TARIFS : 25 €/personne (à partir de 20 personnes)
Ce forfait comprend : le droit d’entrée au monument, la visite guidée « Histoires de Sel » et l’animation d’un atelier sensoriel sur le sel (choix de l’atelier à la réservation).

 

 

 

 

 

 

×
ATELIERS SENSORIELS POUR LES SCOLAIRES

 

> LES RENDEZ-VOUS DU SEL
La Saline royale organise une journée découverte avec le matin la visite de la Grande Saline de Salins-les-Bains et l’après-midi la visite de la Saline royale d’Arc et Senans. Les guides conférenciers analysent les liens entre les deux sites, classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

TARIF : 11€/élève (maximum 50 élèves)
Pour le confort et la qualité de visite, il est recommandé de réserver un guide par classe.
1 accompagnateur gratuit pour 10 élèves.

 

> LES RENDEZ-VOUS DU SEL ET DE LA FORÊT
La Saline royale organise une journée découverte avec le matin une visite en forêt de Chaux avec un guide de l’Office National des Forêts et l’après-midi la visite de la Saline royale d’Arc et Senans. Le sel et la forêt ont joué un rôle primordial dans l’histoire de la Franche–Comté. C’est pour résoudre la question du combustible qu’une nouvelle saline se construit en bordure de forêt de Chaux à la fin du XVIIIème siècle. Elle vient s’ajouter aux  forges et aux verreries qui utilisaient déjà le bois de ce massif considéré comme inépuisable à l’époque.

 

TARIF : 15€/élève  (maximum 50 élèves)
Pour le confort et la qualité de visite, il est recommandé de réserver un guide par classe.
1 accompagnateur gratuit pour 10 élèves.

 

 

 

 

 

 

 

×
DANS LES PROGRAMMES

 

La Saline dans les programmes d’histoire et éducation civique

Quels liens avec les programmes d’histoire, géographie et éducation civique au collège ? 

- en sixième : notion de cité est abordée en histoire avec Athènes et avec Rome / en EC avec le chapitre sur l’habitant (questionnement sur le rôle dans la commune, agenda 21, le débat dans la commune………)

en cinquième : notion de cité durable avec le programme de géographie où l’on s’interroge sur des solutions au travers d’une ville durable

- en quatrième : notion de métropoles ou lieux de commandement en géographie

=« utopisme » peut être abordé avec les Lumières

 =« utopisme politique » avec la révolution française

 

Quels liens avec les programmes d’histoire et géographie au lycée ? 

Extrait du BO du 29 avril 2010 « La démarche par laquelle les connaissances sont acquises, la recherche permanente du sens, l’exercice du raisonnement et de l’esprit critique contribuent à la formation des élèves ; ces opérations leur donnent une vision dynamique et distanciée du monde, fondement nécessaire d’une citoyenneté qui devient au lycée une réalité effective. »

Avec l’ECJS (éducation civique juridique et sociale) 

Autour de la démocratie participative – projets avec une ou des classes d’un lycée

- Réflexion sur les cités de demain avec quel rôle pour les citoyens

- Quel mode de gouvernance dans une cité idéale

- Avec les TPE  différents sujets transdisciplinaire

En seconde et en géographie

– Extrait du BO du 29 avril 2010  « A l’école primaire et au collège ont été fixés les grands repères territoriaux et initié l’apprentissage des principales notions géographiques. Le programme de géographie de la classe de seconde permet la consolidation de ces acquis et la poursuite de l’étude de l’organisation, de l’aménagement et du développement des territoires à toutes les échelles. »

- Aménager la ville (9 à 10h) avec trois questions dont  « Aménager des villes durables. On peut chercher à se demander est-ce une utopie ? »

×
PISTES PÉDAGOGIQUES

 

Pistes de travail en histoire et éducation civile juridique et sociale sur la Saline Royale d’Arc et Senans

 

Plusieurs axes de travail sont mis en avant avec une série de problématiques auxquelles il est possible de répondre par des activités destinées aux classes de collège (programme de quatrième en histoire) mais aussi de lycée (programme de seconde en histoire et d’ECJS). De plus, cela peut s’intégrer dans un parcours d’histoire des arts construit dans la thématique « art, espace, temps 1».

1 « Les découverte sarchéologiques de Pompéi, Herculanum et Paestum inspirent une nouvelle architecture « à l’antique » faite de volumes épurés, de lignes droites et d’ornements sévères : Grand théâtre de Bordeaux (Victor Louis 1776), église Sainte-Geneviève à Paris (Germain Soufflot 1764-1780), les projets utopiques d’Etienne- Louis Boullé ou de Claude-Nicolas Ledoux. » 
Source : http://www.histoiredesarts.culture.fr

Les études peuvent être menées de manière transversale entre différentes disciplines comme les arts plastiques en collège et lycée ou le français mais aussi avec la philosophie ou les arts plastiques pour le lycée.

Des exemples :

- Partir de planches de l’Encyclopédie et du bâti de la Saline pour montrer l’importance de la géométrie dans la conception des bâtiments et mettre la réflexion en perspective avec l’oeuvre de Claude Nicolas Ledoux. Réfléchir aussi aux attentes rationalistes et de progrès social des penseurs des Lumières et voir comment cela apparait dans les oeuvres de Claude Nicolas Ledoux.

 – Partir d’un extrait du traité d’architecture de Jacques François Blondel, professeur de C. N. Ledoux :

« Chaque genre de fabrique exigeant une manutention particulière qui détermine l’exposition , la situation et la distribution des corps de logis qui les composent (…), ces bâtiments doivent contenir des logements pour les directeurs et les inspecteurs chargés de veiller au bon ordre, à l’économie et à la perfection de chaque objet(…) selon l’espèce de l’objet, les bâtiments doivent être munis de grandes salles,d’ateliers, de laboratoires, de magasins, de cours et de dépendances(…). L’ordonnance de leur architecture doit être simple, et annoncer la solidité de leur construction, sans pour cela présenter un caractère martial ». Une réflexion,appuyée par des plans et des dessins et l’architecture de la Saline, peut être menée pour voir l’influence de Blondel mais aussi d’autres personnages comme des philosophes dans l’oeuvre de Ledoux.

 – A quoi peut ressembler au XXIe siècle une cité idéale ?

A partir de l’oeuvre de C. N. Ledoux et de sa vision d’homme du XVIIIe siècle, il serait possible d’interroger les élèves sur leur idée d’une cité idéale. Quels en seraient les caractéristiques ? Le travail et la hiérarchisation de la société serait-ils encore au centre de leur conception ? Quels sont pour ces futurs adultes et citoyens les fondements d’une cité utopique (politiques, environnementaux,écologistes ?) ?

Ce travail peut être complété par une réflexion sur la forme architecturale que pourrait prendre cette cité(montage photo, utilisation de logiciels type google sketchup)

 – Travail à partir de l’oeuvre du photographe Jean-François Rozier sur la cité idéale (http://www.galerie-photo.com/rauzier-cite-ideale.html )

 – Travail à partir de comparaisons dans le temps de différentes oeuvres architecturales utopiques :

le familistère de Godin
la cité jardin de Ebenezer Howard
des travaux de Le Corbusier comme la cité radieuse

Il est intéressant aussi de réfléchir à quels besoins répondent les architectes et voir comment les besoins (de place, politique) ont évolué du XVIIIe à aujourd’hui.

- Quelles formes prennent les cités utopiques dans la bande dessinée ?

A partir de La source et la sonde de Bourgeon et Lacroix pour une vision futuriste de la cité idéale ou encore La ville qui n’existait pas de Christin et Bilal.

Claude-Nicolas Ledoux

- En quoi C.N. Ledoux répond-il pour la Saline à une situation économique particulière ?
– En quoi cet homme est-il le reflet de la pensée de l’époque des Lumières ?

C’est un espace clair, illuminé et avec une forme qui permet de fixer des règles fondamentales dans le cadre d’une société organisée et hiérarchisée.

– Comment son parcours personnel (études puis ses différentes charges) joue-t-il un rôle et transparait-il dans ses travaux ?
– Est-il possible de voir C. N. Ledoux comme un « architecte-philosophe » ou encore comme un « architecte-citoyen » ?

 

L’architecture de Claude-Nicolas Ledoux 

L’utopie d’une cité ouvrière correspond à un moment où les ouvriers voient en milieu urbain leur espace privé déborder sur l’espace public.

La Saline est une « utopie citadine » par son organisation transportée en pleine campagne.

– Comment C. N. Ledoux propose-t-il de fournir un modèle de cité idéale des Lumières ?

Une partie de l’oeuvre de C.N. Ledoux s’adapte à un esprit et à des attentes d’une époque rationaliste.Il s’inscrit aussi dans un mouvement de progrès social. Ledoux a su associer à son architecture une « vision utopiste » d’organisation du travail.

– Comment C. N. Ledoux est-il en rupture avec les règles académiques ?
– Comment C. N. Ledoux, par son architecture, illustre t-il une relation nouvelle entre le Directeur et ses ouvriers ?
– Comment C. N. Ledoux arrive t-il à donner une image quasi « rousseauiste » à la vie dans la Saline ?

 

L’évolution dans le temps de l’utilisation du bâti de la Saline

- Que devient la Saline après sa fermeture ?
– Comment différentes périodes de l’histoire obligent à un usage en rupture totale avec les idées « de cité idéale » de Ledoux ? Comment des évènements historiques ont détourné les idées associées au lieu ?

Utilisation des bâtiments de la Saline comme lieu de regroupement pour les réfugiés républicains espagnols en 1939 mais aussi un camp de rétention pour les tziganes entre 1941-1943 puis en 1944-1945 un camp pour les soldats allemands.

 

×
SITOGRAPHIE

 

- le tome 1 de l’oeuvre de Ledoux sur Gallica :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k857284/f1.image
 

DES RESSOURCES GÉNÉRALES

- une conférence

http://luc.gruson.pagesperso-orange.fr/Ledoux.pdf

- un article dans le site Persée Ozouf Mona. Architecture et urbanisme : l’image de la ville chez Claude-Nicolas Ledoux. In: Annales. Économies, Sociétés, Civilisations. 21e année, N. 6, 1966. pp. 1273-1304.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/ahess_0395-2649_1966_num_21_6_421483
 
- une biographie sur un site d’architectes
http://archi27.1fr1.net/t896-claude-nicolas-ledoux-1736-1806
 
- sur le site Histoire par l’image : retour de Varennes
http://www.histoire-image.org/site/oeuvre/analyse.php?i=199&d=1&m=ledoux
 
- sur le site de la BnF une gravure de la cite de chaux
http://expositions.bnf.fr/lumieres/grand/074.html
 
 

LE PLAN ACTUEL DE LA SALINE

- la saline vue du ciel

http://www.salineroyale.com/images/samgallery/full/sam_full_11.jpg

- le plan actuel de la saline mais avec les aménagements touristiques !

http://www.salineroyale.com/index.php?option=com_content&task=view&id=21&Itemid=38
 
- sur un autre site :
http://edu.saline.free.fr/01-cites/1-thema/03-ledoux.html
 

LE SITE DE L’UNESCO

http://whc.unesco.org/fr/list/203/

- avec une carte qui situe la saline 

http://whc.unesco.org/download.cfm?id_document=101403

- une autre carte qui part de Salins les bains

http://whc.unesco.org/download.cfm?id_document=102569

- et une video de la chaine NHK durée 2mn51

http://whc.unesco.org/fr/list/203/video
 

LES VIDÉOS EN LIGNE SUR LE SITE DU CRDP DE BESANÇON

- la cité idéale

http://www.dailymotion.com/video/xfu5oa_claude-nicolas-ledoux-la-cite-ideale_school

- la saline

http://www.dailymotion.com/video/xfu5my_la-saline-d-arc-et-senans_school
 
- le théâtre
http://www.dailymotion.com/video/xfu5nx_le-theatre-de-besancon_school
 
- avec une reconstitution en 3D de ce qu’un spectateur placé au « paradis » pouvait voir (durée 20 secondes)
http://www.dailymotion.com/video/xbvz8r_vue-de-la-salle-du-theatre-c-n-ledo_creation

 

Cette séquence montre le point de vue d’un spectateur placé au dernier rang des gradins du théâtre ; le paradis. C’est l’une des innovations majeures de Claude-Nicolas Ledoux dans cette salle. Tous les spectateurs y avaient une place assise, et ils étaient placés selon leur rang. Les places les plus chères devenaient alors les places de par terre et de premières loges et étaient réservées aux classes les plus aisées, tandis que les places les plus éloignées, plus économiques, étaient accessibles à tous. Ces places prirent au théâtre de Besançon le nom de »Paradis ». Elles sont situées derrière une colonna d’ordre dorique canelé et offrent une vision assez étrange du reste de la salle.

 

×
DÉFINITION

 

La notion d’Utopie dans l’encyclopédie Universalis / article très détaillé
 

Utopie est un terme forgé par Thomas More pour figurer dans le titre de son oeuvre La meilleure des Républiques, sur l’île d’Utopia. Ce texte est publié à Louvain en novembre 1516. Utopie selon Thomas More est lieu qui n’est dans aucun lieu, en fait c’est nulle part comme une présence absente ou une réalité irréelle. Il est possible de distinguer deux périodes pour classer les oeuvres utopiques même si elles connaissent leur apogée au XVIè – XIXè siècle :

- les utopies anciennes gréco-latines (ex : République de Platon, Plutarque avec les iles Fortunées)

- les utopies modernes surtout anglaises et françaises (XVè au XVIIIè siècle) avec la cité soleil de Campanella ou la Nouvelle Atlantide de Francis Bacon.

 

Aujourd’hui, le terme d’utopie prend souvent la forme d’un projet imaginaire ou d’une réalité autre. Les utopies sociales dominent et elles reposent majoritairement sur une famille ou une sexualité autre avec une proposition de gouvernance différente à ce que l’on connait et une économie alternative, un sens de la propriété limité. Toutefois, ils existent des utopies techniques comme dans l’architecture avec le groupe de travail Archigram, en médecine ou encore dans l’aéronautique. En architecture, le mouvement anglais (années 60) Archigram propose des réflexions sur la ville idéale en réaction à l’air de consommation, un habitat ludique, jetable, consommable, éphémère et évolutif. Leurs projets urbains combinent des réseaux et des structures gonflables. Pour eux, une ville, c’est avant tout des personnes et des inter-relations. Ils ont une orientation très futuriste ;

×
TYPOLOGIE
 
Le goût des villes imaginaires

Introduction

Pour villes imaginaires entre rêve et réalité. L’esprit s’empare de la réalité pour la soumettre à la rêverie de l’urbaniste ou de l’archéologue. Mais tous s’appuient sur la réalité des villes existantes ou ayant existé. Chaque ville reflète les goûts de soncréateur ou la réalité du monde selon ses désirs. Une ville imaginaire est un lieu qui ne figure sur aucune carte, aucun atlas, pourtant on peut s’y promener, contempler des splendeurs architecturales mais aussi avoir maille à partir avec les autorités. Une ville imaginaire possède une architecture et uneorganisation sociale.

 

Typologie

- villes réinventées (ex Pompéi)

- villes rêvées (prédominance onirique ex l’Atlantide)

- villes idéales (presque toujours pour accueillir une communauté. Les utopistes font souvent l’impassesur les mauvais côtés de l’homme)

- ville musicale = Euphonia avec une organisation paramilitaire 

 

Aristophane,Néphélococcygie (ville aérienne)

Dans les Oiseaux (414 avantJC), Aristophane s’en prend aux utopies politiques et sociales. Deux citoyens athéniens, Pisthétaeros (fidèle ami) et Evelpide (bon espoir) fuient la ville,dégoutés par la corruption. Avec Thérée (ancien roi de Thrace), ils décident debâtir une ville aérienne à mi-chemin entre la terre et l’Olympe. Tous les parasites seront bannis : prêtres, philosophes, poètes, législateurs…

 

Les villes réinventées 

Pompéi restituée par Robert Etienne. L’archéologue grâce aux sources a réussi à restituer la vie quotidienne dans la ville de Pompéi.

Paris en l’an 2000 par le Docteur Tony-Moilin. Médecin (1832-1871) socialiste utopiste propose un idéal révolutionnaire qui prévoit au XIX è siècle la majorité à 18 ans, la sécurité sociale et l’impôt sur le revenu = des utopies perdent leurs statuts d’utopies quand elles deviennent réalité.
« Chaque nouvelle construction forme un grand carré dont le milieu est vide et se trouve occupé par des cours et des jardins. »
Les sous-sols, spacieux et éclairés communiquent ensemble = grandes galeries et un chemin de fers outerrain pour les marchandises encombrantes.
Rez- de – chaussée des maisons est de vastes salles aérées et éclairées. Pas habitées mais servent d’ateliers pour l’industrie.
1er étage est occupé par des rues-galeries de dimensions inégales = rues-salons.
Aux autres étages, les chambres

- Le Corbusier a proposé un Paris réorganisé (le Plan Voisin) avec la création d’une cité d’affaires et d’une cité résidence. Une gare centrale est souterraine

La ville Fluorescente deTristan Tzara = utopie urbaine (extrait de Grains et Issues)

 

Les villes rêvées

L’Atlantide (Platon), version originale. Quelques indices : « par-delà les colonnes d’Héraclès = détroit de Gibraltar), capitale somptueuse….

Ville avec des temples, des palais des rois. La capitale de l’Atlantide obéit à un plan strictement géométrique trois enceintes circulaires concentriques séparées par de larges canaux navigables, reliées à la haute mer par un canal perpendiculaire. Port marchand réputé. Mais les Atlantes, victimes de la soif de l’or, ont perdu tout sens moral, et Zeus a décidé de la châtier entrainant la disparition totale des Atlantes et de l’Atlantide.

Inquanok, cité imaginée par Howard Philips Lovecraft 

 

Les villes idéales

Amaurote de Thomas More.Ville en forme presque carrée sur le versant d’une colline en pente douce. Une source abondante. La ville est entourée par une enceinte.

L’île d’Utopie contient 54 villes spacieuses et magnifiques. Le langage, les moeurs, les institutions et les lois y sont parfaitement identiques. Toutes les villes sont bâties sur le même plan et possèdent les mêmes édifices publics. 

Arc et Senans de Henri-Paul Eydoux (haut fonctionnaire spécialiste des renseignements 1907/1986 et écrit cités mortes et lieux maudits en France où il consacre 1 chapitre à la cité.

Ledoux avait prévu autour du complexe, une immense agglomération avec des édifices publics et privés.
– L’esthétique se mêle au social, l’art au «fonctionnalisme ». Inspiration de Rousseau et futures cités-jardins.
– La cité est à la fois palais, usine et cité-jardin
– Idéaux des utopistes du XVIIIè siècle : hygiène physique et morale, déisme, exaltationdu travail et du partage mais aussi respect de la hiérarchie, règlement pointilleux et discipline.

Métropolis de King Camp Gillette (1855-1932) milliardaire américain qui imagine en 1894 une cité idéale qui doit être organisée par des ingénieurs et des économistes et non des philosophes. Cette cité repose sur la production d’une énergie bon marché,inépuisable et non polluante.

Ville avec une trame géométrique qui se répète à l’infini, les immeubles d’habitation, hautes de 25 étages, s’élèvent chacun au centre d’une parcelle hexagonale. Chaque appartement bénéficie de l’éclairage électrique, de l’eau courante, de tout à l’égout, d’une climatisation réversible et du téléphone.

Euphonia de Hector Berlioz qui est un gigantesque conservatoire qui a tout d’une caserne (située enAllemagne). Ville entière dédiée à une activité unique qui a pour but ultime la perfection musicale.

W ou la cité de l’idéal olympique par Georges Perec. Colonie olympique fondée à l’aube du XXè sièclepar un nommé Wilson. La plupart des habitants de W sont groupés dans 4 agglomérations appelées « villages ». Le village W qui est le plus ancien et les villages Nord-W, Ouest-W et Nord-Ouest-W. Chaque village est conçu de façon identique avec des logements des athlètes, pistes d’entrainement, gymnase, piscine, salles de massages, infirmeries…..

×
DANS LA LITTÉRATURE, LA BD ET LE CINÉMA
Les utopies dans la littérature et la bande dessinée

 

Dans la littérature, il est possible de réfléchir sur la notion d’utopie à partir d’un grand nombre d’oeuvres :

 Parmi les utopies anciennes gréco-latines :

- Les jardins d’Alkininoos dans l’Odyssée par Homère

– République de Platon

– L’Assemblée des femmes d’Aristophane avec l’utopie égalitaire

– Diodore de Sicile avec les Héliopolites, habitants des îles du soleil, île du bonheur intégral

– Les métamorphoses d’Ovide où une société apparait sans armes, vouée à l’économie de la cueillette 

 Parmi les utopies modernes :

L’île d’Utopia par Thomas More

– La cité du soleil de Tommaso Campanella

– Gargantua avec l’Abbaye de Thélème par Rabelais

– La nouvelle Atlantide par Francis Bacon

 

Bande dessinée futuriste autour de la cité utopique :

  – Les cités obscures de Schuiten et Peteers

Ville durable est-elle une cité utopique ? Réflexion possible à faire avec des élèves à partir de la saline et de la BD

Ecoloville deJean-Yves Duhoo : bande dessinée qui soulève les problèmes que pourrait rencontrer une ville qui se veut complètement durable et écologique

- Un autre monde est possible ? de Pierre Cattan

Les déserteurs deChristopher Hittinger

 

Filmographie :

- Alphaville de Jean-Luc Godard

Le 5è élément de LucBesson

 

LA CITÉ UTOPIQUE AU CINÉMA

 

Urbanisme

Dans le cinéma, la fabrication de la ville relève de l’aléatoire et du volontarisme ou d’un mélange des deux. La ville se fait en fonction des logiques foncière, économique, politique, esthétique… Le centre de documentation sur l’urbanisme détient des fiches sur des films qui traitent de la ville ou de l’architecture.

 

Science-fiction et utopie

Thomas More (1478-1535), auteur en latin de L’Utopie. Discours du très excellent homme Raphaël Hythloday sur la meilleure constitution d’une république, publié à Louvain en 1516. Texte construit en deux parties :

- 1ère partie décrit l’Angleterre de l’époque et dénonce les injustices entretenues par les puissants au détriment des humbles, certains chassés par les enclosures et réduit à la mendicité (interdite).

- 2nd partie : présentation en détail de l’île d’Utopia, qui ne figure sur aucune carte et dont la population semble ne manquer de rien et vivre en harmonie.

Différentes utopies : religieuse, politique ou sociale. Ces textes analysent de manière critique la société existante et préconisent des mesures radicales pour réaliser le bonheur de tous. Il faut pour cela mieux gouverner, favoriser la justice et l’égalité mais aussi changer les comportements et les mentalités des hommes. L’éducation est aussi une notion importante de ce système. Robert Owen (1771-1858), Charles Fourier (1772-1837) ou André Godin (1817-1888) misent sur la pédagogie libératrice pour révéler les talents cachés des enfants.

Fourier parle de « l’attraction passionnée » qui vise à faciliter l’accès aux plaisirs des phalanstériens au-delà des contraintes de la morale imposée par la société bourgeoise. Il imagine un phalanstère (vaste palais du peuple), entouré d’un parc où chacun trouve sa chambre et des pièces spécifiques pour chaque activité reliées entre elles par des galeries. Les Utopistes décrivent peu leur ville imaginaire mais plus les réformes. Sauf :

- Etienne Cabet = Icarie (1840)

- Tony Moilin = Paris en l’an 2000 (1869)

- André Godin = familistère à Guise (Aisne)

Les autres se contentent de villages avec des activités artisanales.

Le cinéma n’a pas exploité ni Fourier, ni Cabet ou More. Mais d’autres films partisans :

- d’une utopie ruraliste : Le Bonheur/Schaste d’Alexandre Medvedkine en 1934

- d’une utopie naturaliste : El Paraiso Recobrado de Xavier Güell en 1935

- d’une utopie libertaire : La Cecilia de Jean-Louis Comolli en 1975

- d’une utopie contestataire : More de Barbet Schroeder en 1968 et Mister Freedom de William Klein en 1970

Pas de film avec un genre « la ville utopique » sûrement car les auteurs utopistes sont avares de descriptions pour la bâti et pour l’architecture. Ils se soucient plus des relations entre les personnes, des modalités de pouvoir. C’est la littérature de science-fiction qui nourrit le cinéma d’anticipation en conjuguant critique sociale, déploiement de technologies, mutation génétique, robotisation, conquête spatiale…

Metropolis de Fritz Lang 1927 tiré du roman de Thea von Harboudont la mégalopole s’inspire de celle qui est décrite par Wells dans Quand le dormeur s’éveillera (1899). Metropolis est une ville double :

- côté de la lumière avec des jardins, du loisir, qui est réservé à ceux qui dirigent
– la ville souterraine dans laquelle des milliers de travailleurs s’esquintent sur des machines.

Une jeune ouvrière, Maria,tente de contenir la révolte qui gronde, de peur d’un massacre. Le chef demande à une sorte de savant fou de créer un automate de la jeune fille et d’inciter à la fronde afin de les Soumettre encore plus au système productif. Le plan échoue. C’est une déshumanisation par l’emprise des machines

Dans le cinéma, la ville du futur est haute et massive. La ville est souvent divisée en deux avec une partie pour les dirigeants et l’élite contre celles des pauvres et nantis. Bipolarisation de la ville. 

×
RESTAURANTS

 

> Le Relais d’Arc et Senans

 

 

×
TEST MODAL

hofghsjdkzfhu

×
LE FESTIVAL DES JARDINS

 

Durée de la visite : 1h30

Sur l’emplacement des anciens potagers ouvriers du XVIIIème siècle, soit plus de quatre hectares, se découvrent onze jardins aux infinies variations de formes et de couleurs qui font désormais de ce festival l’un des plus renommés d’Europe. Des visites commentées sont proposées chaque année pour venir découvrir en groupe le Festival des jardins de la Saline royale.

×
HISTOIRES DE SEL & MUSÉE LEDOUX

 

Durée de la visite : 2h

Découverte de la Saline Royale, présentation complète de ses collections permanentes.

×
PARCOURS DE VISITE SUR IPAD POUR ENFANTS

Langue : FR

Radio fantôme
Une manière ludique et pédagogique de découvrir le monument et son histoire racontée par le fantôme de Claude Nicolas Ledoux, invité par Anne, animatrice sur « Radio fantôme ». Cette application est composée de 25 commentaires amenant les enfants à découvrir la fonction passée du monument, l’exposition « Histoires de sel » et le musée dédié à Claude Nicolas Ledoux.

Application en téléchargement sur l’App store : 3,99€
Vous ne possédez pas de tablette et vous souhaitez profiter de cette offre en famille, louez un IPad sur place à la billetterie de la Saline royale : 5€/IPad

×
La marche du temps

Inspiré de l’auteur Régis Loisel et de son oeuvre « La quête de l’oiseau du temps » ce jardin puise ses références à travers différentes ambiances peu rassurantes et à l’aspect ténébreuses souvent présentent dans la saga Heroic Fantasy. La forme ronde du jardin dictée par le cheminement, évoque l’emblème du Dieu Ramor, très présent dans la bande dessinée. Celle-ci matérialise aussi la quête dans laquelle le visiteur va être embarqué et va se perdre jusqu’à la rencontre avec l’Oiseau du Temps, symbole du jour et de la nuit, de la vie et de la mort et de la fin du jardin.

Conception
> Ecole de Paysage de Gembloux
> Davin Loic, Vantrimpont Maverik, Muller Loïc, Jegard Josselin

Auteur/œuvre
> Inspiré de l’œuvre de Régis Loisel, La Quête de L’oiseau du temps

 

×
La Vallée de Troy

Dans Lanfeust de Troy imaginé par Arleston, le personnage principal est amené à récupérer une épée magique qui lui conférait les pouvoirs absolus. Pour cela le héros doit affronter bien des aventures et des ennemis pour y parvenir. Le dragon endormi et les menhirs magiques sont l’unique voix pour s’en approcher. Mais avant une pause au campement s’impose. Les tentes rouges et les chèvres naines dansent au grès des flammes des feux de camps en attendant des moments plus chevaleresques.

> Conception
Lycée agricole Lucien Quelet

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Arleston, Lanfeust de Troy

×
Le Monde de Léo

Le visiteur est transporté sur de nouvelles planètes où se dévoilent petit à petit des paysages extraordinaires. Des falaises recouvertes d’une épaisse végétation offrent des cascades vertigineuses sous lesquelles les promeneurs devront passer. Des champignons-arbres, des fougères géantes et des oeufs multicolores peuplent les sousbois. Des bêtes étranges, telles des serpents de mers habitent la mare et les points d’eau du jardin. Seul refuge dans cette aventure, une tonnelle en acacia tortueux offre un point de vue sur ces animaux fantastiques et aquatiques.

> Conception
BTS Chargey-les-Gray

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Léo, Cycle Alderaban

×
La couleur de l'air

Enki Bidal, dans son oeuvre « La couleur de l’air » imagine la terre dévastée par le réchauffement climatique. Celle-ci au lieu de se morfondre, va entamer d’elle-même une réorganisation de ses conteurs et de la vie qu’elle abrite. Roches, végétaux, animaux et humains vont subir des métamorphoses qui permettront la réinvention du monde. C’est dans cette atmosphère que prennent place les baleines volantes. Délivrées de leurs carcans aquatiques, ces animaux à la fois gigantesques et poétiques s’emparent du ciel et viennent frôler de leurs nageoires les graciles fleurs des champs.

> Conception
Evologia, Cernier (Suisse)

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Enki Bilal, La couleur de l’air

×
Passage

Dans l’oeuvre « Les cités obscures » de Schuiten et Peeters, une secte composée d’hommes politiques et d’architectes influents détruirait Bruxelles pour édifier une ville utopique. Dans ce jardin, l’aspect architecturé a autant d’importance que le végétal. Des modules d’un mètre cube, s’empilent les uns aux autres pour recréer une ville utopique et viennent s’emparer de la latrine centrale, à l’image du futur qui anéantit le passé. La nuit, les arêtes des cubes s’illuminent grâce à des néons et retranscrivent les ambiances froides de villes futuristes.

> Conception
Evologia, Cernier (Suisse)

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Schuiten et Peeters, Le Quai des Belges, Les cités Obscures

×
Le jardin des mondes paradoxaux

Luc Schuiten, architecte avant-gardiste et utopiste, met en avant, dans ses bandes dessinées, de nombreuses structures inspirées par son observation de la nature et plus spécialement des formes des végétaux. Une longue rampe amène à une serre végétale et surplombe une mare où s’éclairent la nuit des lanternes en forme de bourgeons. Un peuple miniature prend possession des arbres alentours et construit une petite ville, entre mini – passerelles et nids d’oiseaux. Des jeux d’échelles et de paradoxes se produisent grâce aux différentes structures, reliefs et aux végétaux tantôt extraordinaires et tantôt géométriques.

> Conception
CFPPA Chateaufarine
Formation jardiniers botanistes

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Luc Schuiten, Cité végétale

×
Du Monde d'Orbae aux Iles Indigos

 

L’Atlas des Géographes d’Orbae de François Place répertorie 26 mondes imaginaires inspirés des 26 lettres de l’alphabet. La première partie de ce jardin est une invitation à la découverte de la diversité de l’Atlas. Les 25 lettres des 25 mondes y sont représentées et nous guident vers une 26ème, la lettre « i ». Le passage vers la deuxième partie du jardin est matérialisé par un porche majestueux. On y découvre alors l’histoire du monde “ i “, l’histoire des Iles indigos. Un volcan bleu visible de toutes part mais jamais accessible ni palpable prend place au centre. Un char cérémonial accompagné de ses rivières de fleurs bleu aux espoirs illusoires de s’en approcher.

> Conception
Ecole de Paysage de Blois
Guillaume Aimon, Bruno Reigner, Victorine Lalire

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de François Place, L’Atlas des Géographes d’Orbae

×
Entre deux rives

Jacques Ferrandez, auteur prolifique, consacre une grande partie de son oeuvre à la description et à l’histoire du monde méditerranéen moderne. Ce jardin se veut être une évocation de ces paysages, qu’ils soient d’origine provençale ou maghrébine. Les champs de lavandes et d’oliviers se succèdent aux palmeraies des oasis parmi lesquelles se dissimule une koubba, un monument à coupole typique de l’Afrique du Nord. L’eau symbole de la mer qui sépare ses deux rives mais qui unifie ses paysages par sa rareté devient un élément incontournable du jardin. De petits canaux serpentent entre les massifs et nous amènent au point d’eau, au point de la vie.

> Conception
Equipe de la Saline royale

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Jacques Ferrandez

×
Kepler - 452b

Kepler – 452b est le nom d’une planète découverte il y a peu de temps par la NASA. Celle-ci réunit des conditions favorables à l’apparition de la vie. Dans les bandes dessinées de Leo, les héros sont souvent en quête d’une nouvelle planète pour l’homme. Ce jardin se veut être la représentation d’une nouvelle planète habitable où les visiteurs en sont les explorateurs. Un sentiment de danger règne dans l’univers de Léo, notamment lors de la découverte d’une forêt improbable et unique… une forêt rose. Cette couleur est dûe à un champignon rose qui libère des miasmes. Certaines parties non contaminées restent vertes. Au grès de l’exploration le visiteur découvre les champignons responsables de la prolifération mais aussi un squelette de monstre, témoin direct des ravages de cette épidémie.

> Conception
Lycée de Quetigny

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de LEO, Antares

×
L'homme Bonsaï

Ce jardin s’inspire de la bande dessinée « L’Homme Bonsaï » de Fred Bernard. Nous retrouvons comme élément central une butte fendue en deux. Cette butte fendue représente le crâne de l’Homme Bonsai semienterré mais aussi la dualité entre le bien et le mal, la nature et l’humain, la vie et la mort. De part et d’autre de la butte se dresse un arbre fendu en deux, celuici faisant référence au bonsaï qui pousse sur la tête du personnage principal. La couleur bleu se retrouve dans tout le jardin car elle est la couleur de la peau du personnage ainsi que la valeur chromatique dominante de l’histoire.

> Conception
Lycée Nicolas Ledoux, BTS design d’objet

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Fred Bernard, L’homme Bonsaï

×
Au détour des mondes

Tome à travers tome, le héros de Lanfeust de Troy imaginé par Arleston, part à la conquête de mondes inconnus. Ici, le visiteur, tout comme le personnage principal, se laissera transporter d’univers en univers. Trois zones contrastées forment ce jardin. Une première zone steppique laisse place petit à petit aux sables du désert jonchés de coquillages immenses. Dans la forêt tropicale, se cachent parmi les écailles géantes, un crâne de monstre ainsi qu’une cabane, repère du héros.

> Conception
Ecole de Paysage de Gembloux
Salomé Boxho, Damien Mendes, Anthony Bivert

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Arleston, Lanfeust de Troy

×
Corto au large

Corto Maltese, célèbre personnage d’Hugo Pratt, traverse les mers et les continents. Voici, un jardin pour incarner ce voyageur au long cours. La rose des vents oriente les ambiances telles des scènes que l’on caresse d’un regard. Là, viennent se poser les dunes Normandes en écho des déserts éthiopiens ou arabes. La Sibérie nous accueille avant de dévoiler une riche succession de végétaux. Le Brésil succède au Chili, les mers Australes aux Caraïbes… Les dénivelés et les végétations contrastés amusent, désorientent et rythment la traversée. Le promeneur voyage et se prend à rêver. Point haut du jardin, une proue de bateau donne à voir au large, l’océan, la mer. Au pied du bateau, en cale sèche : une chaise longue reprenant la position favorite du héros, accueille le promeneur au calme, pour le temps d’une contemplation.

> Conception
Ecole de Paysage de Blois
Juliette Guénard, Albane Poirier

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Hugo Pratt, Corto Maltese

×
A table

Inspiré de la bande dessinée de Guillaume Long, le jardin se trouve immergé dans l’univers de la cuisine. Les cuillères et couteaux géants se transforment en bancs, le bol de soupe devient un point d’eau, et pour saupoudrer le tout, le sel et la poivrière accompagnent les visiteurs. Entre jardin potager et ornemental, petits et grands rempliront leurs ventres et leurs curiosités.

> Conception
Ecole de Paysage de Gembloux
Amélie Braibant, Gaëlle Serra

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Guillaume Long

×
Le monde de Claude Ponti

L’univers de bande dessinée de Claude Ponti est très hétéroclite mais garde toujours de grandes similitudes entre ses différentes histoires. Les ambiances désagréables, noires et nauséabondes s’enchainent aux atmosphères fleuries, colorées et odorantes. Les détails et des tours de passe-passe déstabilisent le visiteur. Tantôt des passages cachés tantôt des fenêtres sur des endroits inaccessibles d’où l’on peut entrevoir le livre des histoires, des oeufs magiques et des plantes bénéfiques. Un couloir fleuri accompagne les promeneurs jusqu’à la fin de cette histoire qui finit bien.

> Conception
Lycée agricole de Saint-Ismier

> Auteur/œuvre
Inspiré de l’œuvre de Claude Ponti

×
Témoignage André & Associés

L’enthousiasme et le professionnalisme de l’équipe de la Saline royale d’Arc-et-Senans vous ravira autant que la splendeur de ce site classé. Notre événement regroupant la totalité des effectifs de notre groupe fut un succès total au sein de ces murs chargés d’Histoire.

×