LES PORTES DU TEMPS

Du mercredi 6 au vendredi 29 juillet 2016
(hors week-end et 14/07)

La Saline Royale participera, pour la 11ème année consécutive, à l’organisation des « Portes du Temps » du mercredi 6 au vendredi 29 juillet 2016 (hors week-ends, 14 juillet). Cette opération nationale a pour objectif de sensibiliser le jeune public à une découverte artistique et ludique du patrimoine. La Saline royale d’Arc-et-Senans a fait le choix de proposer des ateliers participatifs thématiques en lien avec ses activités culturelles actuelles. Il s’agit donc d’accueillir pendant une journée des enfants et des adolescents à partir de 4 ans, regroupés par tranches d’âges, pour une découverte du site à travers des visites commentées par des guides conférenciers et des ateliers d’éveil et de création animés par des professionnels.
L’accès au monument, sa visite ainsi que la participation aux ateliers sont gratuits pour les participants. Il est simplement demandé à ces derniers de prévoir un repas tiré du sac.

Fiche d’inscription à télécharger ici


LES VISITES

> OPTION 1 (POUR LES ENFANTS A PARTIR DE 8 ANS)
Découverte de la Saline royale et de la notion de patrimoine mondial
Disponible sur toute la durée de l’opération

La visite démarre par la découverte de la Saline royale, chef-d’œuvre de Claude-Nicolas Ledoux (1736-1806), architecte visionnaire du siècle des Lumières. Les enfants sont amenés à découvrir le monument et son histoire au travers d’une application Ipad aussi ludique que pédagogique. Dans un second temps, afin de mieux comprendre pourquoi la Saline royale figure parmi les sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO, les enfants apprennent comment et pourquoi ce concept a été inventé, et la valeur et l’importance des sites ou biens inscrits sur la liste du patrimoine mondial

> OPTION 2 (POUR LES ENFANTS A PARTIR DE 8 ANS)
Visite de l’exposition dédiée à François Place et du Festival des Jardins

Disponible sur toute la durée de l’opération

Auteur-illustrateur, François Place travaille à l’élaboration d’ouvrages pour le jeune public. « Les Routes de l’Imaginaire » présente une quarantaine de planches originales de l’ Atlas des géographes d’Orbæ ; ouvrage inspiré d’anciennes cartes et mappemondes. Les premiers cartographes ont parfois inventé des villes et des royaumes. Ils ont peuplé les déserts et les forêts d’animaux étranges ou fabuleux, semé les mers de monstres marins. Dans cet atlas, chaque lettre de l’alphabet donne sa forme à un pays différent. On visite chacun de ces pays par un conte ou une légende…

L’édition 2016 du Festival des Jardins est construite autour du thème de la Bande-Dessinée. Dans une logique de partenariat, la Saline Royale a choisi de travailler avec des Ecoles Régionales ainsi que des Ecoles de Paysage qui lui ont proposé plusieurs projets. Les Jardins conçus au sein du site seront donc la concrétisation de ces projets.
La bande-dessinée est le point de départ de ce festival et pour la matérialiser, chaque parcelle de jardin de la Saline sera l’adaptation d’un univers propre à une œuvre littéraire ou à un auteur. Grâce à la visite guidée, le public aura ainsi la chance de découvrir 15 univers différents répartis sur la totalité du site, et les œuvres littéraires associées.

> OPTION 3 (POUR LES ENFANTS DE 4 A 7 ANS)
Visite contée au travers du Festival des Jardins
Disponible sur toute la durée de l’opération

Les enfants sont invités à parcourir le Festival des Jardins et à s’arrêter, par moment, au cours de leur promenade, pour écouter des histoires, contes ou légendes ou inventer leur propre histoire en observant le jardin qui les entoure.


LES ATELIERS

Les ateliers ont été conçus autour de l’activité culturelle 2016

> LES ROUTES DE L’IMAGINAIRE

> OPTION 1 (POUR LES ENFANTS A PARTIR DE 8 ANS)
Atelier art plastique animé par Marie-Cécile Casier – Plasticienne
« La nature des choses »
Disponible sur toute la durée de l’opération

Objectif
Comprendre que « dessiner » c’est « raconter l’histoire des choses » en s’appuyant sur l’observation puis en traduisant cette observation à l’aide de signes. Le dessin est un « langage », il nous raconte une histoire : les traits de crayon sont des signes lus comme des mots, constituant alors un ensemble de phrases qui nous racontent une histoire. Les traits peuvent aussi être très appuyés ou à peine perceptibles de la même manière que l’on parle très fort ou à voix basse en fonction de ce que l’on veut vous raconter…

Déroulement atelier
En observant les illustrations de François Place dans lAtlas des géographes d’Orbaé, nous remarquerons que celui-ci utilise différentes formes « d’écritures» pour signifier par exemple, la roche d’une montagne, les brins de l’herbe ou le mouvement des nuages. Avec les enfants, nous allons chercher ensemble à identifier ces traits caractéristiques constituant des signes afin d’établir un glossaire, une sorte de « magasins » de signes que l’ensemble des enfants pourra reconnaître et nommer.
Nous mettrons en parallèle l’observation de ces planches de dessin avec l’observation de vrais objets (planche de bois nervurée, cailloux, sillons dans un verre d’eau, plumes etc) afin de comparer les éléments de la nature avec les dessins de François Place et observer comment il les a traduit. Si nous les regardons attentivement, qu’est-ce que l’on voit ? Qu’est-ce qu’y a vu François Place et comment il les a traduit.
Une fois ce glossaire commun établie et dessiné en grand format sur le mur, les enfants pourront « piocher » dans cet ensemble de signes pour dessiner leurs propres paysages (maritime, montagnard, désertique, urbain…). Ils pourront utiliser des feutres, des stylos, des pastels secs, de l’encre afin de remarquer que ces différents outils ne « racontent » pas de la même manière les choses.
Ensuite, une fois les dessins effectués, nous prendrons un petit temps afin de les « lire » ensemble et vérifier si nous comprenons bien le langage de chacun.
Pour les groupes d’enfants plus âgés, j’introduirai d’autres notions du dessin telles la « perspective atmosphérique » avec l’utilisation de la couleur, l’estompe et le dégradé pour créer l’illusion du volume ainsi que la réduction d’échelle des objets pour induire l’idée d’espace et de profondeur dans le dessin.

Conclusion
François Place, à travers ces illustrations, nous montre des univers très lointains, parfois imaginaires mais nous pourrons constater ici que le monde très proche des objets que l’on a sous nos yeux est source d’émerveillement pouvant nous faire voyager très loin lui aussi… L’alphabet est un ensemble de signes que chacun a appris à reconnaître afin de pouvoir communiquer avec les autres. Les premiers alphabets ont d’ailleurs été « dessinés » à partir de l’observation du monde (hiéroglyphes).

> OPTION 2 (ENFANTS  A PARTIR DE 8 ANS)
Atelier art plastique animé par les médiatrices de la Saline
« Histoire Fantastique »
Disponible sur toute la durée de l’opération

Objectifs
- Expliquer l’apport de la planche-documentaire vis à vie d’une histoire.
– Partir d’un jeu célèbre pour amener le travail d’un auteur-illustrateur actuel.
– S’approprier le travail de F.Place en créant sa propre planche-documentaire, intégrant images et légendes afin de créer son monde imaginaire.

Déroulement atelier
Etape 1 : Les médiatrices débuteront l’atelier avec le jeu du Petit Bac. Après avoir choisi une lettre au hasard, ou la 1ère lettre de son prénom[1], chaque enfant remplira les célèbres colonnes du jeu Petit Bac (Prénom fille, prénom garçon, pays imaginaire, animal, fruit/légume, fleur/arbre, métier, objets), sans la contrainte habituelle du temps.
Etape 2 : Une fois chaque colonne remplie, l’enfant aura à constituer sa propre planche-documentaire comme on trouve à chaque fin d’histoire de l’Atlas des Géographes d’Orbae de François Place. A une colonne correspond une image donc une dizaine d’images composeront la planche-documentaire. Pour réaliser sa propre planche-documentaire, l’enfant devra replaçait chaque mots qu’il aura trouvé dans le cadre du jeu. A ces légendes, il pourra associer des dessins, des coupures de journaux… la planche-documentaire occupant une double-page.
Etape 3 (facultative): une fois les légendes recréées et en fonction du temps qu’il restera pour l’atelier, l’enfant imaginera une histoire en prenant le soin d’intégrer tous les éléments de sa planche documentaire personnalisée, et l’écrira de façon manuscrite sur les pages vierges restantes de son livret. Par ailleurs, il pourra s’il le souhaite décorer sa page de couverture (titre, dessin, lettre). [1] En fonction de la difficulté de la première lettre du prénom de l’enfant

 


> « UNIVERS DE BANDE-DESSINEE »

Cette année, pour sa 16ème édition, le Festival des Jardins de la Saline Royale invite les visiteurs à s’évader à travers les Univers de bande dessinée. Alors que l’exposition « Les Routes de l’Imaginaire », dévoilant les dessins de François Place débute le 21 Mai, et laissera la place à Claude Ponti le 26 septembre pour une « Promenade dans les images », les jardins s’habillent aux couleurs des illustrations de bandes-dessinées. Chaque jardin présentera l’univers d’un auteur spécifique de littérature jeunesse à travers une composition originale selon la vision d’écoles du paysage partenaires de l’événement. Ainsi, l’équipe jardin de la Saline a pu réaliser ces parcelles de mondes imaginaires, en proposant des ambiances fantastiques et en créant des environnements propices à l’évasion et à l’imagination.

> OPTION 1 (A PARTIR DE 4 ANS)
Atelier de découverte animé par les médiatrices de la Saline
« Jardin ressenti »
Disponible sur toute la durée de l’opération

Objectifs :
- Développer le sens de l’odorat des enfants
– Grâce au jeu, leur faire découvrir différents végétaux disponibles dans un jardin.
– Découvrir les ressources du jardin

Déroulement atelier
Etape 1 : Lecture d’un conte autour de l’alimentation, du potager…
Etape 2 : Dans plusieurs jardins, les enfants auront à identifier toutes les odeurs qu’ils sentiront dans différents contenants et à reconnaître les arômes qu’ils goûteront. Par la suite, ils participeront à un petit jeu de piste qui consistera à partir à la recherche des végétaux correspondant à ce qu’ils ont senti et goûté au sein de deux ou trois jardins. La dernière étape sera l’identification de ces plantes, fleurs, fruits une fois passées au déshydrateur.
Etape 3 : comme « souvenir » à ramener chez eux, les enfants composeront leur propre sachet de fruits déshydratés.

> OPTION 2 ( A PARTIR DE 6 ANS)
Atelier jardinage et art plastique animé par les médiatrices de la Saline
« Quand une fleur prend vie »
Disponible sur toute la durée de l’opération

Objectifs :
- Découvrir l’univers de la BD et le vocabulaire associé
– Découvrir les notions de base du jardinage.
– Faire intervenir l’imagination de l’enfant pour créer une histoire autour d’un perso donné.
– Faire associer bd et éléments végétaux dans une même réalisation (comme dans les jardins)

Déroulement atelier
Etape 1 : L’enfant décore son pot en terre cuite à l’aide de tout le matériel qu’il y a, à sa disposition : papier, carton, pic en bois, peinture, craies.
Etape 2 : L’enfant rempote une plante aromatique du jardin => initiation au jardinage.
Etape 3 : Pour les plus petits, la médiatrice lit à voix haute les contenus des bulles pré-préparées et les enfants sélectionnent ceux qu’ils veulent pour leur plante.

Pour les enfants de 6-7 ans, c’est le moment pour eux de réaliser leurs bulles et les textes qui y sont associés. Une fois les bulles sélectionnées/créées, elles seront à coller sur des pics en bois bientôt plantés dans la terre. La fleur devient le héros principal de la bande-dessinée sous une autre forme que le format traditionnel papier mais en conservant les techniques de la bd (bulles, onomatopées)
/ !\ Tout-petits : préparer les bulles faites de papier canson et remplies par nos soins. Les médiatrices liront les différentes bulles à voix haute pour que chaque enfant choisisse celles qu’il veut pour sa fleur.


> ATELIERS AUTOUR DE LA MUSIQUE ET DE L’UNIVERS DE JORDI SAVALL

La musique prend une place importante dans l’activité culturelle proposée au sein du lieu par l’accueil en résidence du musicien de renommée internationale, Jordi Savall et de son orchestre le Concert des Nations, présent à quatre moments de l’année sur le site.

Dans ce cadre, deux ateliers seront proposés :

> OPTION 1 (A PARTIR DE 5 ANS)
Atelier d’éveil musical animé par les médiatrices de la Saline

« Découverte Musicale » 
Disponible sur toute la durée de l’opération

Objectif :
- Faire découvrir la Musique (origine, artistes à travers les époques, lieux de diffusion…)
– Familiariser les jeunes aux différentes familles d’instruments et aux instruments les plus récurrents
– Faire découvrir différents types de musiques et les comparer entre eux (aborder J. Savall)
– Réaliser son propre bâton de pluie, à partir de matériaux simples et facile à travailler

Déroulement atelier
Etape 1 : Découverte des instruments et des familles auxquelles ils appartiennent
Expliquer qu’il existe 3 familles pour les instruments de musique (vents, cordes et percussions), les définir simplement, leur donner quelques exemples et pour les plus jeunes, associer telle famille d’instruments à telle action (vent => souffler ; corde => gratter ; percussion => secouer / frapper)
Etape 2 : Les enfants joueront ensemble au memory des instruments de musique
Etape 2 bis : Après le jeu, une fois que les enfants se seront familiarisés avec les instruments, chaque enfant choisira une image d’instrument. Les médiatrices feront passer, un par un, le son des instruments. Sur l’exemple d’un loto, l’enfant qui possède l’image de l’instrument qu’il entend vient la fixer au tableau dans la famille correspondante (vent, corde, percussion).
Etape 3 : Montrer aux enfants que si l’on associe plusieurs instruments, on arrive à la formation d’un orchestre et leur passer quelques extraits des pièces d’orchestre (extraits Jordi Savall).
Etape 4 : Fabrication d’un instrument de musique à partir de matériaux de récupération (bouteille en plastique, conserve, rouleau de papier alu/sulfurisé), pourquoi pas baton de pluie au choix.

> OPTION 2 (A PARTIR DE 8 ANS)
Atelier animé par Gaja Maffezzoli – compositrice
« Je crée donc je joue »
Disponible les 6, 7, 8, 11, 12, 13, 25, 26, 27, 28, 29 juillet

“Je crée donc je joue” est un parcours de création sonore pour le jeune public à travers les Ipad. Les modèles interactifs et les interfaces intuitives favorisent les démarches d’invention et permettent aux enfants d’amplifier leur dimension expressive et créative. La compositrice propose une série de stratégies qui incitent les jeunes à produire et développer des idées musicales qui touchent à leur imaginaire et leur vécu propre. La prise en main d’une interface intuitive permet d’agir par associations, essais et erreurs, et  d’aborder des aspects morphologiques minimaux (imitation, répétition, variation, mutation etc.). Dans cet espace ouvert et rigoureux, systématique et plein de fantaisie, l’enfant découvre et retrouve une nouvelle dimension ludique : créer sa musique!
La joie que suscite cette expérience lui permet de gérer, avec une spontanéité naturelle, une grande complexité d’informations, plusieurs possibilités d’élaboration et de prendre peu à peu « conscience » du phénomène sonore.

> OPTION 3 (A PARTIR DE 7 ANS)
Atelier animé par Waed Bouhassoun – musicienne
«Découverte de l’univers de Waed Bouhassoun»
Disponible les 19, 20 et 21 juillet

Waed Bouhassoun est musicienne (oud) et chanteuse syrienne. Elle est également doctorante en ethnomusicologie. Elle possède un timbre de voix d’une qualité rare, comme on n’en entend plus qu’exceptionnellement, une de ces fameuses voix de la chanson arabe des années trente. Waed Bouhassoun est aussi l’une des musiciennes que compose l’équipe de Jordi Savall.


> JOURNEE SPECIFIQUE DEDIEE AU PUBLIC ADOLESCENT
A partir de 12 ans

Animé par Grégory Le Moing – guide-conférencier à la Saline
« L’atelier de la ville idéale »
Disponible les 7, 12, 19, 21, 26, 28 juillet

L’atelier propose, aux adolescents, de concevoir leurs propres projets d’architecture. C’est un système complet, qui inclut une préparation théorique, une initiation à la modélisation par ordinateur et la réalisation avec imprimante 3D. Les objectifs sont d’accompagner les jeunes à développer des compétences d’ingénierie, en fonction de leurs connaissances en histoire de l’art et en architecture. L’atelier propose de rassembler mathématiques, technologie, histoire, géographie, éducation civique et français dans une approche pluridisciplinaire, permettant à chaque jeune d’exprimer son potentiel créatif.
Les groupes de jeunes sont également amenés à produire une réflexion sociale et environnementale autour de leurs créations. L’atelier de la ville idéale est un projet évolutif et ludique qui conserve les œuvres des groupes afin de les exposer en ligne, le travail des groupes se succédant à l’image des générations qui passent. Ainsi, cette ville imaginaire grandit sur le plan architectural, urbaniste et citoyen.
Le déroulement de l’atelier s’articule en deux temps :
– un temps théorique, constitué d’une visite de la ville idéale du musée Ledoux et d’une présentation chronologique des principaux styles d’architecture avec les éléments qui les caractérisent, ainsi que d’une réflexion sur l’urbanisation, sa distribution et ses conséquences.
– un temps pratique, au cours duquel les élèves sont amenés à maîtriser la modélisation 3D par ordinateur, en utilisant des logiciels libres, comme Sketchup ou 3Dtin, et également de comprendre le fonctionnement et la préparation d’une impression 3D.


RENSEIGNEMENTS ET RESERVATIONS

Adeline DODY
adelinedody@salineroyale.com
03 81 54 45 13
Offre réservée aux groupes sur réservation obligatoire

> Le site internet national de l’opération : www.lesportesdutemps.culture…